Publié le 22/09/2016 - Mis à jour le 30/06/2017
Passer la zone des réseaux sociaux

Suppression du passage à niveau d'Agde

Concertation préalable au titre de l'article L103-2 du code de l'urbanisme
Passage à niveau 288 d'Agde

Les enjeux du projet

Le Passage à Niveau  288 est situé en sortie immédiate de la gare d’Agde, côté est, à l’intersection avec la Route Départementale 13 (avenue Raymond Pitet reliant Bessan, au nord, au centre d’Agde, au sud). Ce passage à niveau a connu un accident tragique en 1995, où 5 victimes ont été déplorées ainsi que 2 collisions au cours des 10 dernières années. Il est donc considéré comme particulièrement sensible et a été inscrit au programme de sécurisation national. Dans le cadre de sa politique d’amélioration de la sécurité aux passages à niveau, SNCF Réseau s’est engagé à réaliser des études de suppression pour ce type de passages à niveau. Une étude menée en  2011 a conclu sur la suppression de ce passage à niveau par la réalisation d'un pont rail.

Vidéo

   

L’avenue Raymond Pitet est très utilisée, en particulier l’été, pour le transit entre les plages et l’A9. Cette avenue est régulièrement congestionnée, entrainant une dégradation du cadre de vie des Agathois, une perte de temps des usagers dans les embouteillages et un risque d’augmentation des accidents, de la pollution de l’air et des nuisances sonores. En parallèle, le développement urbain de la commune et l’utilisation des infrastructures de transports existantes sont amenés à s’accélérer dans la zone, et plus particulièrement au niveau du passage à niveau. Les enjeux du de la suppression du passage à niveau 288 à Agde sont ainsi :
  • la sécurité des usagers, qu’ils soient piétons, sur des cycles ou dans des véhicules,
  • la sécurité la régularité du trafic ferroviaire,
  • la fluidité du trafic routier et ferroviaire.
Ce projet est estimé à 12 millions d'€ aux conditions économiques de janvier 2011. Sa mise en service est planifiée pour fin 2020. (Pour télécharger le document de présentation du projet, cliquez ici)

La démarche de Concertation

La réglementation précise que « la réalisation d'un investissement routier dans une partie urbanisée d'une commune d'un montant supérieur à 1 900 000 euros, et conduisant à la création de nouveaux ouvrages ou à la modification d'assiette d'ouvrages existants » doit être soumise à la concertation. En application des articles L.103-2 à L.103-6 et R.103-1 à R.103-3 du code de l’urbanisme, la démarche de concertation a été préparée par une série de rencontres avec l’ensemble des acteurs concernés. 

Objectifs

La concertation doit permettre d’informer et d’échanger sur la solution technique de SNCF Réseau. Elle doit aussi permettre de travailler sur la bonne intégration environnementale de l’aménagement, et d’échanger sur les impacts des travaux et notamment les déviations envisagées.

SNCF Réseau, maître d’ouvrage du projet  a piloté cette concertation afin de :

  • informer le public, les riverains et les usagers de la route et du rail,
  • affiner le projet proposé et d’engager un dialogue.

 

Bilan de la concertation

Trouvez ici l'approbation du bilan et le bilan de la concertation, validé par la Président de SNCF Réseau.

 

Partenaires du projet

Ce projet est mené par SNCF Réseau, la Ville d'Agde et le Conseil Départemental de l’Hérault (CD 34), en liaison avec la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée (CAHM).