Publié le 24/03/2016 - Mis à jour le 28/07/2017
Passer la zone des réseaux sociaux

Modernisation de la gare de Bordeaux Saint-Jean

Jusqu’en 2017, la gare de Bordeaux Saint-Jean vivra au rythme de 14 chantiers. Elle répondra ainsi aux nouveaux projets d’urbanisme mis en place dans l’agglomération bordelaise et anticipera l’arrivée de la ligne à grande vitesse Sud-Europe-Atlantique Tours-Bordeaux (LGV SEA). Le projet « Gare Bordeaux Saint-Jean 2017 » permettra aussi d’améliorer les performances du réseau ferroviaire bordelais et participera au développement du territoire.

Un enjeu majeur : anticiper l’augmentation des mobilités ferroviaires

De part sa situation géographique et ses missions, la gare de Bordeaux-Saint-Jean joue un rôle stratégique déterminant en région Aquitaine. Deux opérations d’envergure transformeront bientôt Bordeaux et sa métropole en carrefour du Sud-Ouest européen :

  • la mise en œuvre de la ligne à grande vitesse Sud-Europe-Atlantique (LGV  SEA) Tours-Bordeaux, en 2017 ;
  • le grand programme d’aménagement urbain de l’agglomération bordelaise, piloté par l’EPA-Bordeaux-Euratlantique.

Dans ce contexte, la gare de Bordeaux-Saint-Jean, carrefour des échanges, se devait d’être modernisée. Les travaux ont débuté en 2014. En tout, 14 chantiers se succèderont jusqu’en 2017 avec notamment :

  • le doublement de voies au Nord de la gare ;
  • la rénovation des voies en gare et de la grande halle voyageurs ;
  • l’extension de la gare avec la création d’un bâtiment sur 7 niveaux (services, commerces et stationnements) ;
  • la mise en accessibilité des quais pour les personnes à mobilité réduites.

En adaptant ses infrastructures, la gare de Bordeaux Saint-Jean augmentera sa capacité d’accueil, tout en améliorant le confort des voyageurs. Elle sera également plus accessible, particulièrement pour les personnes à mobilité réduite. A travers ce projet, SNCF Réseau renforcera aussi la fiabilité des circulations

Vidéo(s)

Vignette de la vidéo "SNCF Réseau invente les gares de demain"

SNCF Réseau est présent dans les gares aujourd'hui : il en favorise l'accès par tous les modes de transports, agit pour un accès aux quais en toute sécurité et construit les gares de demain.

Partenaires du chantier

Au total, le montant nécessaire pour réaliser ce projet est évalué à 200 M€. Les cofinanceurs sont l’Etat, la Région Aquitaine, Gares & Connexions, la Communauté urbaine de Bordeaux, la Ville de Bordeaux, Vinci Park France, Bordeaux Euratlantique et SNCF Réseau.

À voir aussi