Publié le 25/03/2014 - Mis à jour le 11/12/2017
Passer la zone des réseaux sociaux

Amélioration des lignes Nantes - Pornic / Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Les lignes Nantes-Pornic et Nantes-Saint-Gilles-Croix-de-Vie ont été modernisées, au cours d’un chantier structuré en deux grandes phases. Objectifs : rajeunir ces axes vieillissants sur lesquels les circulations ferroviaires augmentent continuellement. Plus fiables et plus performantes, ces lignes ont été rouvertes à la circulation le 30 août 2015.

Un enjeu principal : accompagner l’augmentation des circulations ferroviaires



Les lignes Nantes - Pornic / Saint-Gilles-Croix-de-Vie accueillent chaque année jusqu’à un million de voyageurs. En 2009 et 2010, une première phase de travaux a permis de renouveler partiellement les voies et de moderniser la signalisation sur les deux axes. Une deuxième phase de modernisation a été engagée en septembre 2014, pour poursuivre la réhabilitation de cet axe. Ce chantier a pris fin en 2015.

Il a impliqué le renouvellement complet des voies ferrées (rail, ballast, traverses) et la sécurisation des passages à niveau. Des travaux ont également été entrepris sur les ouvrages d’art, avec le remplacement de tabliers. La halte de Saint-Hilaire-de-Riez et la gare de Saint-Gilles-Croix-de-Vie ont été mises en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite (PMR), et les quais des gares de l’axe Pornic ont été allongés afin d’accueillir des trains de plus grande capacité.

En modernisant les lignes Nantes - Pornic / Saint-Gilles-Croix-de-Vie, SNCF Réseau permet d’abord de pérenniser des axes sur lesquels le trafic ne cesse de progresser. Les temps de trajets sont aujourd'hui réduits par l’augmentation de la vitesse des trains (90 km/h à la réouverture et 140 km/h depuis le 13 décembre 2015), améliorant ainsi la qualité du service, la ponctualité et le confort des voyageurs. Cette opération favorise aussi l’accès au train aux personnes à mobilité réduite. Elle permet enfin d’accroître la sécurité aux abords des passages à niveau.

Concertation : un projet à l’écoute des voyageurs



SNCF Réseau a permis aux personnes qui aveint des questions ou des remarques relatives au projet de laisser leurs commentaires sur une adresse de messagerie dédiée au chantier.

Partenaires



Au total, le montant nécessaire pour réaliser ce projet s’est élèvé à 108,4 M€. La clef de répartition était la suivante :

  • Région Pays de la Loire : 38 % (41,2 M€)
  • État : 25 % (27,1 M€)
  • Département de la Vendée : 12,7 % (13,8 M€)
  • SNCF Réseau : 24,3 % (26,3 M€)

Afin de ne pas retarder l’opération, la Région Pays de la Loire a décidé d’avancer la part de l’État, en attendant la mise en œuvre du Contrat de Plan État-Région Pays de la Loire 2015-2020, signé le 23 février 2015.