Publiée le 09/03/2012 - Mise à jour le 19/05/2015
Passer la zone des réseaux sociaux

Fin des pré-études fonctionnelles de la liaison Toulouse-Narbonne

Le projet de liaison entreToulouse et Narbonne vient de franchir une nouvelle étape. Levendredi 9 mars à Castelnaudary, lors de la 4ème et dernièrerencontre partenariale, Réseau Ferré de France a présenté auxacteurs du territoire les résultats et conclusions des pré-étudesfonctionnelles engagées en février 2010 et validées par le Comitéde Pilotage du 8 mars dernier.

Cette rencontre a été l’occasion pour Réseau Ferré de France de rappeler les enjeux du projet et de présenter les caractéristiques des cinq scénarios « sélectionnés » permettant d’y répondre de façon contrastée :

-   un scénario Grand Sud Grande Vitesse (GSGV) avec des variantes de passages au Nord ou au Sud de la ligne existante, et une desserte de Carcassonne par la gare centre ou une gare nouvelle interconnectée au réseau actuel,

-  deux scénarios d’aménagement de la ligne existante, l’un d’entre eux intitulé « vitesse et capacité » étant plus ambitieux, l’autre « priorité à la capacité » plus centré sur l’accroissement du nombre de circulations tout en prenant en compte les contraintes financières,

-  deux scénarios composés avec une combinaison d’une section de ligne nouvelle et d’aménagements de la ligne existante : ligne nouvelle entre Toulouse et Carcassonne ou entre Carcassonne et Narbonne étant entendu que la desserte de Carcassonne s’effectue via la gare centre.

RFF a également présenté le résultat d’études complémentaires permettant d’envisager la desserte de Carcassonne par la gare centre ou par une gare nouvelle à l’Est, à l’Ouest ou au Sud, d’éclairer l’inutilité d’un contournement fret de Carcassonne, de confirmer la faisabilité de la connexion entre le projet de ligne nouvelle entre Montpellier et Perpignan et le scénario GSGV pour la Liaison Toulouse Narbonne.

Prochaine étape : le débat public sur décision de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) avec accord des partenaires au préalable sur le financement et la confirmation par le ministère de la saisine.