Publiée le 16/01/2018 - Mise à jour le 07/02/2018
Passer la zone des réseaux sociaux

CONTOURNEMENT DE NÎMES ET MONTPELLIER : UNE LIGNE NOUVELLE GENERATION

Le 10 décembre, la nouvelle ligne innovante, conçue pour les transports de marchandises et de voyageurs entre nîmes-sud et Montpellier-sud, a été mise en service pour les circulations fret. L’aboutissement de cinq années d’études et de travaux, réalisés en partenariat public-privé avec le maître d’ouvrage Oc’via.

C’est le troisième grand projet de ligne nouvelle à se concrétiser cette année. Après les LGV Sud Europe Atlantique et Bretagne Pays de la Loire, le contournement de Nîmes et de Montpellier (CNM) injecte 80 km supplémentaires au réseau national, dont 10 km assurent la liaison avec le corridor fret de la vallée du Rhône.

Quatre jonctions, construites et maintenues par SNCF Réseau, permettent aux circulations fret d’entrer et de sortir du CNM, et une cinquième relie ce dernier à la LGV Méditerranée pour le trafic des trains à grande vitesse.

Un projet à multiples facettes et inédit

C’est la particularité technique du Contournement de Nîmes et Montpellier : il est possible d’y faire circuler des trains de marchandises, mais aussi des trains de voyageurs.

À l’été 2018, la ligne sera mise en service pour le transport de voyageurs par trains rapides, mettant ainsi Montpellier à trois heures de Paris et réduisant les temps de trajets régionaux. Les gares nouvelles de Montpellier Sud de France et de Nîmes-Manduel-Redessan participeront au développement du tissu urbain et économique de ces deux villes.

Le principe de mixité appliqué à la grande vitesse constitue une véritable innovation

 

Performance du réseau bénéfique pour les hommes et les territoires

Proposer une alternative efficace et plus écologique au transport routier de marchandises, dynamiser les territoires de l’arc méditerranéen en remodelant et désaturant la carte actuelle des transports, tels sont les enjeux du projet CNM, qui vise avant tout un gain de performance et de confort pour les clients du réseau.

 

Chiffres clés relatifs au Contournement Nîmes Montpellier

5 ans de travaux

60 km de nouvelle ligne mixte

20 km de raccordements aux lignes existantes

5 jonctions au réseau existant

174 itinéraires de circulation contrôlés

500 agents mobilisés au sein de SNCF Réseau

1 contrat de partenariat de 25 ans jusqu’en 2037

20 minutes gagnées entre paris et Montpellier dans les deux sens

1,757 Milliard d’€ investis pour le projet global CNM : 830 millions d’€ par l’Etat, 448 millions d’€ par les collectivités locales et 303 millions d’€ par SNCF Réseau

 

Un contrat de partenariat sur vingt-cinq ans pour relever le défi

Pour construire 660 kilomètres de nouvelles lignes simultanément (SEA : Sud Europe Atlantique, BPL : Bretagne Pays de la Loire et le CNM : Contournement Nîmes Montpellier) et dans un délai très court, le partenariat public-privé (PPP) est retenu comme modèle contractuel. Ainsi SNCF Réseau et Oc’via ont conclu un contrat de partenariat jusqu’en 2037, comprenant les cinq années de travaux. Maître d’ouvrage, Oc’via a conçu et construit la ligne. Elle en assure la maintenance en tant que gestionnaire d’infrastructure. SNCF Réseau gère la vente des sillons, la perception des péages ainsi que la gestion des circulations et rémunère Oc’via pour ses missions de maintenance au moyen de loyers définis par le contrat.