Publiée le 07/10/2016 - Mise à jour le 07/10/2016
Passer la zone des réseaux sociaux

Exercice ferroviaire dans le tunnel du Crêt d’Eau (département de l’Ain)

A la demande de la préfecture de l’Ain, les équipes SNCF ont organisé un exercice ferroviaire dans le tunnel du Crêt d'Eau près de Bellegarde-sur-Valserine, la nuit du mercredi 25 au jeudi 26 mai 2016. Cet exercice consistait à simuler une détresse d’un TGV dans le tunnel, suivi d’un dégagement de fumée (et d’un feu sur la motrice de queue) et l’impossibilité de faire repartir ce train par ses propres moyens. Cette situation devait entrainer l’évacuation à pied des passagers, l’intervention des ERR (Engins Rail Route des pompiers) et l’intervention du TES (Train d'Extinction et de Sauvetage) suisse basé à Genève. L’objectif de l’exercice était d’évaluer le dispositif de gestion de crise lors d’un accident (en l’occurrence un feu d’un train en tunnel) et de tester la coordination de tous les intervenants.

Pour SNCF Réseau, les exercices de sécurité ferroviaire permettent de tester et d’observer l’intervention des services de secours dans une emprise ferroviaire et, pour cet exercice en particulier, dans un site difficile d’accès qu’est un long tunnel.

Ainsi, SNCF Réseau peut ajuster, par retour d’expérience sa politique en matière d’investissement de sécurisation du réseau, notamment sur l’auto-évacuation en tunnel.

C’est aussi un test « grandeur nature » sur la qualité et la rigueur des échanges entre les services de secours et ceux de SNCF réseau qui doivent à cette occasion employer un vocabulaire spécialisé commun.

C’est enfin, dans ce cas précis, une occasion rare d’évaluer la capacité commune de SNCF Réseau et CFF d’engager sur un accident en France l’un des trains d’extinction et de sauvetage suisse.