Publiée le 24/08/2018 - Mise à jour le 28/08/2018

UNE OPÉRATION SPECTACULAIRE POUR LA RÉNOVATION DU VIADUC SUR LA LOIRE ENTRE GILLY-SUR-LOIRE (71) ET DIOU (03)

Après un an de travaux, le chantier de remplacement du tablier du viaduc ferroviaire qui enjambe la Loire entre Gilly-sur-Loire (71) et Diou (03) touche bientôt à sa fin. Ce vendredi 24 août, une opération spectaculaire aura lieu pour mettre en place le nouveau tablier métallique sur les 286 mètres de longueur du viaduc.



LE RIPAGE DU NOUVEAU TABLIER

Depuis le 9 juillet et ce jusqu’au 24 septembre, une interruption des circulations ferroviaires a dû être mise en place pour les besoins des travaux de remplacement du viaduc de Gilly-sur-Loire. L’ancien tablier métallique, en place depuis 1862, a été déposé.

Le nouveau tablier sera mis en place par ripage. Cette opération consiste à faire glisser latéralement l’ouvrage sur des plaques de glissement à l’aide de 8 vérins hydrauliques.

Ce déplacement latéral est prévu sur une longueur de 7,15 mètres par tronçon de 25 cm. Une fois à son emplacement définitif, les équipements de sécurité et l’ensemble des matériaux nécessaires à la circulation des trains (ballast, traverses, rails, installations de signalisations, garde-corps...) seront mis en place sur le nouvel ouvrage.

Le viaduc franchissant la Loire comportait à l’origine deux tabliers métalliques supportant chacun une voie. Suite à leur destruction durant la seconde guerre mondiale, seul un tablier a été reconstruit en 1945. L’ancienneté de l’ouvrage et son état ont conduit SNCF Réseau à le mettre sous surveillance renforcée en 2011 et à réduire la vitesse de circulation sur cette portion de ligne de 90 km/h à 40 km/h.

Les trains pourront à nouveau circuler sur le viaduc à compter du 24 septembre. À noter que SNCF Réseau profite de cette interruption des circulations ferroviaires pour réaliser d’autres chantiers de modernisation et d’entretien sur la ligne entre Moulins et Paray-le-Monial.

Le remplacement du tablier permettra de rétablir une qualité de service optimale sur cet ouvrage pour les voyageurs en rétablissant la vitesse de circulation des trains à 90 km/h.

SNCF Réseau, en tant que propriétaire et gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire, a pour mission d’assurer l’accès au réseau ferré dans des conditions optimales de sécurité et de qualité de service. À ce titre, SNCF Réseau assure les opérations de modernisation de l’infrastructure et notamment les opérations de modernisation et de confortement des ouvrages d’art.

LES RETOMBÉES SOCIO-ÉCONOMIQUES DU CHANTIER

Acteur du territoire, SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté participe activement au développement du dynamisme économique et social local.

Pour cela, SNCF Réseau met en place des clauses d’insertion obligatoires pour les entreprises qui réalisent les travaux. Ce dispositif a pour objectif d’aider des personnes éloignées de l’emploi à retrouver le chemin du travail.

Au 31 juillet, plus de 6400 heures d’insertion ont été réalisées par les entreprises Bouygues Travaux Publics et Baudin Chateauneuf, pour un objectif initial de 3000 heures, soit un dépassement de l’objectif de plus de 110 %.

Au total, 14 personnes sont intervenues sur le chantier dans le cadre de cette clause d’insertion et deux d’entre elles ont été embauchées en contrat à durée indéterminée (CDI).

Ce chantier mobilise également plus de 50 agents qui participent au développement de l’hôtellerie, de la restauration, du logement et des commerces locaux.